test sérologique au covid 19

Test sérologique au Covid-19 : ai-je eu le virus ?

Vous avez eu des symptômes du Covid-19, mais n’avez été testé ou soupçonnez avoir eu un test faussement négatif ? Vous n’avez pas eu de symptômes de la maladie mais avez été en contact avec une personne présentant les symptômes ? Vous avez une activité qui vous expose particulièrement à la maladie, comme les professionnels de santé ? Bref, vous avez peut-être eu le Covid-19 et vous voulez désormais en avoir le cœur net ? Il existe un moyen de le savoir : pratiquer un test sérologique au Covid-19 pour rechercher d’éventuels anticorps dirigés contre le Covid-19.

Ce test est à distinguer des tests virologiques, pris en charge à 100% par l’Assurance maladie, que l’on fait suite à un prélèvement naso-pharyngé à l’aide d’un écouvillon (une sorte de grand coton-tige au fond du nez) et qui permet de savoir si le virus est présent dans l’organisme, que l’on ait ou pas des symptômes.

Qu’est-ce qu’un test sérologique au Covid-19 ?

À l’aide d’un prélèvement sanguin (prise de sang ou goutte de sang au bout du doigt selon la méthode utilisée), ce type de test recherche la présence d’anticorps dirigés contre la Covid-19 dans le sang. Un anticorps est une protéine secrétée pour se défendre spécifiquement face à une substance étrangère à l’organisme. Si le test sérologique au Covid-19 est positif, cela signale alors la présence effective d’anticorps dirigés contre le virus et indique que la personne testée a bel et bien été contaminée par le Covid-19, même si elle n’a eu aucun symptôme.

Anticorps et immunité face au Covid-19 

Faire le test sérologique au Covid-19 est surtout intéressant à condition que les anticorps soient efficaces pour continuer à neutraliser le virus dans le cas où l’on y serait à nouveau exposé. Or pour l’instant les observations et les études ne sont pas encore assez précises pour affirmer qu’une personne qui a déjà été malade est ensuite bel et bien immunisée contre le virus, ni pour combien de temps si tel est le cas. Il existe cependant quelques pistes encourageantes qui plaident dans ce sens. Ainsi, une étude  réalisée par l’Institut Pasteur et le CHU de Strasbourg, auprès de 160 personnes appartenant au personnel hospitalier des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et atteintes de formes mineures du Covid-19, a mis en évidence que la quasi-totalité d’entre elles ont développé des anticorps dans les 15 jours suivants le début de la maladie et que pour 98% d’entre elles, des anticorps neutralisants étaient présents après 28 jours.

Dans quels cas faire un test sérologique au Covid-19 ?

La Haute Autorité de Santé (HAS) dans son rapport sur la place des tests sérologiques dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVID-19, expose les indications des tests sérologiques au Covid-19, parmi lesquelles nous pouvons citer :

  • La surveillance épidémiologique, afin d’affiner les connaissances sur le nombre de personnes ayant été infectées par le Covid-19
  • L’aide au diagnostic d’une personne ayant les signes cliniques du Covid-19 mais dont le test virologique (celui qui permet de repérer la présence du virus dans l’organisme) serait négatif
  • Les personnes qui auraient présenté des signes du Covid-19 mais n’ont pas effectué de test virologique au moment des symptômes
  • Les personnels travaillant dans des lieux d’hébergement collectifs comme les EHPAD, les foyers d’hébergement, prisons, résidences universitaires, etc.

Dans tous les cas, pour que le test soit efficace, il faut attendre au moins 7 jours après l’apparition des premiers symptômes car avant cela, les anticorps ne sont pas détectables. Le moment le plus efficace se situe autour du 14ème jour.

Témoignages : Ils ont fait un test sérologique au Covid-19…

Claire, 42 ans, Paris : « J’ai voulu faire un test sérologique car plusieurs membres de ma famille ont été testés positifs au test sérologique, sans avoir eu aucun symptôme. Je voulais savoir si moi aussi je faisais partie de ces gens là. Le test s’est avéré négatif. Mais comme nous n’avons pas encore la certitude que les tests soient fiables, ni qu’une immunité nous protège de l’attraper une seconde fois, ça ne m’a pas apporté grand chose, à part nourrir ma curiosité et m’alléger de 35€ ! »

Claudine, 69 ans, Boulogne-Billancourt : « J’ai été confinée à la campagne avec mes enfants et petits-enfants. Mon fils a présenté tous les symptômes du Covid au début du confinement, avec une très forte fièvre notamment. De mon côté, j’ai eu des symptômes plus modérés. En rentrant chez moi, et sachant cependant que cela ne garantissait pas une immunité, j’ai eu envie de faire un test sérologique. J’ai été un peu surprise de voir que le résultat était pourtant négatif. Cela m’a coûté 36,35€ et le laboratoire m’a proposé de le refaire dans une quinzaine de jours. Business is business. »

Rosalie, 40 ans, Paris : « Nous sommes restés avec mon mari et mes 2 enfants en Normandie durant le confinement. Il se trouve que je suis enceinte et que je devais faire des examens sanguins liés à ma grossesse, alors j’en ai profité pour faire une sérologie au Covid-19. Cela me rassurait car je devais reprendre le travail et confier mes enfants à leurs grands-parents. Or mon fils de 3 ans tousse beaucoup depuis 3 mois. C’est difficile de lui faire une prise de sang, et je me disais que si j’avais des anticorps, cela me donnerait une indication sur une éventuelle contamination familiale et j’aurais alors revu mes intentions par rapport à la garde des enfants par leurs grands-parents. Le résultat était finalement négatif. »

Où faire le test et sera-t-il remboursé ?

Il y a deux types de tests sérologiques au Covid-19 :

  • Les tests dits « automatisables », de type ELISA*,qui se font exclusivement en laboratoire médical possédant un plateau technique adapté. Le test est réalisé à partir d’une prise de sang.
  • Les tests dits « unitaires », de type immunochromatographiques, qui se font à partir d’une goutte de sang pris sur le bout du doigt et ne nécessitent pas de plateau technique lourd. Le résultat est simplifié et indique la présence d’anticorps par rapport à un seuil minimal. En dessous de ce seuil, le test est négatif, au-dessus, il est positif. Le résultat apparaît en une quinzaine de minutes. Il existe différents types de tests unitaires :
    • Les TDR (Tests de diagnostic rapide) : faits en laboratoire de ville ou à l’hôpital
    • Les TROD (Tests rapides d’orientation diagnostique) : peuvent être réalisés par un médecin ou un pharmacien par exemple
    • Les autotests : vendus en pharmacie ou sur internet, ils peuvent être réalisés par le patient lui-même

Une liste des tests sérologiques au Covid-19, évalués par le Centre national de référence (CNR), a été publiée sur le site du ministère de la santé : covid-19.sante.gouv.fr/tests

Jusqu’ici, les tests sérologiques réalisés en laboratoire médical n’étaient pas remboursés. Les prix, libres, se sont établis entre 30 et 50 euros. Le 28 mai 2020, le ministère de la Santé a entériné, par arrêté, le remboursement des tests sérologiques, sous conditions (notamment d’enregistrement du résultat du test dans les fichiers Contact-COVID et SI-DEP). Reste à savoir quel sera le taux de prise en charge. Les conditions de remboursement semblent indiquer que les TROD et autotests pourraient ne pas être remboursés. C’est un peu dommage dans la mesure où ces derniers seraient moins chers que les tests réalisés en laboratoire médical et surtout que le résultat peut être obtenu plus rapidement à partir d’une simple piqûre au bout du doigt, sans avoir à se déplacer dans un laboratoire de biologie.

Un point de vue contestable sur les TROD et autotests

Ces conditions de remboursement tiennent compte de l’avis de la HAS qui avait souligné dans son communiqué de presse du 18 mai dernier sur les tests sérologiques rapides (TDR, TROD, autotests) :

  • Que les TROD aux résultats positifs méritent une confirmation via un test ELISA ou TDR. Cela signifie qu’il faut dans tous les cas passer finalement par un laboratoire médical. Pour pouvoir être remboursé, le laboratoire doit enregistrer le résultat du test dans les fichiers Contact-COVID et SI-DEP.
  • Les autotests certifiés par le ministère de la santé ne seront a priori pas remboursés car il est avancé que l’interprétation peut être difficile pour l’usager. Cet argument peut étonner dans la mesure où les tests sérologiques rapides ressemblent aux tests de grossesse. L’usager ou le patient ne devrait-il pas pouvoir choisir d’utiliser un autotest certifié et, si besoin, partager le résultat avec un professionnel de santé, notamment afin de permettre de renseigner les fichiers Contact-COVID et SI-DEP ?

Affaire et détails à suivre…

 

*de l’anglais « enzyme-linked immunosorbent assay », littéralement « dosage d’immunoabsorption par enzyme liée »

 

NOS ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

8 commentaires

  • Plas dit :

    j’ai été malade mi mars, mais pas testée à l’époque. Le 12 juin, suite à une fatigue persistante, surtout chez mon mari, nous sommes allés chez le médecin qui nous a prescrit une analyse sanguine avec recherche d’anticorps. Mon mari a eu un résultat de 0.08 et moi de 145.
    Il est donc négatif et moi positive. Par contre, je ne sais pas vraiment à quoi correspondent ces valeurs, si ce n’est qu’en dessous de 0.8, c’est considéré comme négatif. Pouvez vous m’éclairer, s’il vous plait ?
    Au moins, on sait maintenant où on en est.

    • Webmestre dit :

      Bonjour,
      Nous vous conseillons de vous adresser à votre médecin traitant qui pourra analyser ces résultats et vous expliquer plus en détails ce qu’ils signifient.
      L’équipe de France Assos Santé

  • Greg dit :

    Bonjour,
    Vote mari avait beaucoup de “chance” avoir le covoid, vivant avec une personne positive.
    Quelle est la durée de vie des anticorps?
    Est ce la même durée de vie pour tout le monde?
    Si ça varie entre 2 et 6 mois alors cela expliquerai qu’il soit négatif….

  • Pailhe dit :

    Bonjour.
    Nous venons d avoir une prise de sang suite au convid. Moi 66 ans j ai un taux de 10 ma femme 61 ans à aussi un taux de 10. Ma fille 34 ans à un taux de 43 et son fils de 2an et demi à un taux de 243. A part dire que nous l avons eu tous les 4 on n en sait rien de plus. Ces taux correspondent à quoi ?

    • Webmestre dit :

      Bonjour,
      Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre médecin traitant qui pourra analyser vos résultats et vous expliquer plus en détails ce qu’ils signifient.
      L’équipe de France Assos Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier