France Assos Santé soutient #LeDéfiDeJanvier, Dry January 2021

Pour la deuxième année consécutive, la France rejoint le mouvement mondial du Dry January, initié en 2013 par l’organisation Alcohol Change UK, en Grande Bretagne. Le principe ? Un mois sans alcool pour se remettre en bonne forme ! Pour l’année 2021, France Assos Santé est de nouveau partenaire de cette campagne auprès d’un collectif d’une petite trentaine d’associations et de réseaux nationaux tels qu’Addict’Aide, ADIXIO, AIDES, Alcool Assistance, l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie), La Ligue contre le cancer, etc.

En France, le Dry January a été rebaptisé #LeDéfiDeJanvier. Pour mieux le relever, de nombreux outils ont été mis à disposition de la communauté de millions de personnes à travers le monde, bien décidées à faire le point sur leur consommation d’alcool pendant ce mois entièrement dédiée à leur santé ! Ainsi, pour rester connecter à la communauté qui relève #LeDéfiDeJanvier, obtenir du soutien, recevoir des conseils d’experts et des astuces, il y a :

Du côté de France Assos Santé, nous avons prévu de relayer bien entendu les messages officiels du collectif et de publier également une série d’articles sur le sujet. Le premier présentera l’application Try Dry. Viendront ensuite, tout au long du mois de janvier, divers contenus écrits et vidéos, avec plusieurs interviews d’experts, dont celle du Dr Basset, qui fera suite à celle parue sur 66 Millions d’Impatients, en mai dernier et qui faisait le point sur la consommation d’alcool des Français après les deux premiers mois de confinement. En effet, cette année est si particulière et bouscule tant nos habitudes qu’il nous paraissait important de contextualiser #LeDéfiDeJanvier 2021 par rapport à la situation que nous vivons.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux avec le #LeDéfiDeJanvier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

 

Participez à cette étude unique pour faire entendre la voix des patient.e.s et des usagers de santé !

Partager sur

Copier le lien

Copier