Stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19

Il n’est pas rare que les patients soignés plusieurs jours en réanimation, suite par exemple à un accident, un AVC, une intervention chirurgicale, développent des symptômes semblables à un stress post-traumatique. Or, les soignants ont constaté que, dans le cas des patients ayant souffert de Covid-19 et hospitalisés en réanimation, ces symptômes de stress post-traumatiques sont plus généralisés et également plus sévères que pour les autres cas de réanimation.
Le corps médical s’attend donc à ce que ces patients post-Covid ressentent des troubles psychologiques plus ou moins difficiles à vivre. Les symptômes de stress post-traumatique se manifestent le plus souvent quelques semaines ou mois après le choc initial et nécessitent un soutien psychologique. Une vague de patients touchés par un stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19 est donc à craindre à partir de la rentrée de septembre 2020. Des dispositifs de prise en charge ont déjà été mis en place de façon préventive, précise Chantal Danoun, psychologue clinicienne.
Chantal Danoun fait partie du réseau de santé Récup’air, au sein duquel elle soigne justement des patients qui souffrent de symptômes de stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19. Pour 66 Millions d’Impatients, elle dresse un premier bilan psychologique des cas de ces patients et nous explique en quoi leurs symptômes s’apparentent à un stress post-traumatique.

Que ressentent les patients touchés par un stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19 ?

Les patients qui sortent de réanimation du fait d’une infection au Covid-19 expriment, le plus souvent, un grand désarroi par rapport à ce qui leur est arrivé, particulièrement les patients les plus jeunes. Ces derniers, principalement ceux qui étaient en bonne santé avant cet épisode du Covid-19 et n’avaient pas spécialement d’antécédents médicaux, ressentent ce passage en réanimation de façon beaucoup plus violente qu’une personne déjà malade ou fragile physiquement.
Les patients qui sont passés par la réanimation suite à un Covid-19, a fortiori ceux qui ont été plongés en coma artificiel, se réveillent souvent en n’ayant pas toujours conscience de ce qui leur est arrivé. Ils sont dans l’incompréhension et les souvenirs de leur hospitalisation sont flous. En outre, lorsqu’ils se réveillent, ils sont entourés d’appareils dans une chambre ultra-médicalisée, ils sont très amaigris, ont du mal à se mouvoir, ne peuvent pas marcher, ne parviennent pas à se nourrir seuls et souffrent de problèmes respiratoires. Tout ceci est très perturbant, voire traumatisant. Certains imaginent même qu’on leur a presque fait du mal. Enfin, dans ce contexte de crise sanitaire si particulier où les visites étaient totalement interdites, ces patients se sont retrouvés isolés et ont pu se sentir abandonnés.

Paroles de patients touchés par un stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19 

Chantal Danoun évoque le cas d’une patiente qui a le sentiment de n’avoir été qu’un corps pour le personnel soignant, déconsidérée en tant qu’individu, que l’on branchait simplement à des machines.
Une autre patiente lui a confié qu’elle s’est rendue à l’hôpital sans penser qu’elle avait des symptômes graves et qu’en quelques heures elle est passée des urgences à la réanimation. Elle se souvient seulement s’être réveillée sans plus pouvoir marcher, ni se nourrir seule. Elle a eu l’impression que personne ne lui expliquait rien, elle ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait pas voir ses proches et explique qu’elle pleurait tous les jours en se demandant ce qu’on était entrain de lui faire.
Parmi les témoignages reçus par Chantal Danoun, un certain nombre manifeste une grande incompréhension sur leur situation et ont même parfois l’impression d’avoir été manipulés, presque « persécutés ». Certains doutent avoir reçu réellement des soins. Quelques-uns de ces patients se disent parfois qu’ils seraient en meilleure forme s’ils n’avaient pas été hospitalisés, puisqu’effectivement, à la sortie de réanimation, il y a encore un long chemin et beaucoup de rééducation avant d’être à nouveau sur pied. La plupart craignent d’ailleurs de garder des séquelles, ce qui est évidemment très démoralisant.  Redeviendront-ils la personne qu’ils étaient avant ? Ils ont également très peur d’être à nouveau contaminés.

Les principaux symptômes de stress post-traumatiques 

  • Le sentiment de persécution
  • Le trou noir : accès à aucun souvenir
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la concentration
  • Des reviviscences, c’est à dire des souvenirs, images ou cauchemars qui reviennent de façon obsédante
  • Irritabilité

Les signes qui peuvent alerter sur un éventuel stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19 

Tous les patients post-Covid qui ont été en réanimation ne sont pas touchés par le stress post-traumatique et quand c’est le cas, l’apparition et la sévérité des symptômes seront différents pour chacun. Cela dépend de l’histoire de la personne, de ses ressources psychiques et relationnelles.
Les comportements d’évitement peuvent être un premier signe à surveiller. Les patients modifient alors leurs habitudes de vie pour éviter tout ce qui peut rappeler l’épisode traumatique de la réanimation et des suites de la maladie. Certains ne vont plus vouloir sortir, retourner travailler, ou voir des proches par peur de la contamination. Les patients sont en général très anxieux et ont le sentiment qu’ils ne retrouveront plus jamais leur vie d’avant. Les flash-backs de moments pénibles liés au traumatisme peuvent également devenir très présents, et apparaître parfois plusieurs fois par jour au point de devenir invalidants. Ces souvenirs peuvent générer de la panique, des troubles de la concentration et du sommeil. L’irritabilité, voire la colère ou bien la tristesse ou des troubles dépressifs peuvent se manifester. Ce sont des périodes difficiles à vivre pour les patients bien sûr mais également pour leur entourage. Certains proches vont réussir à comprendre qu’il s’agit des conséquences de l’épisode finalement vécu comme un traumatisme, mais d’autres ne feront pas le lien, d’autant moins que les symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après l’hospitalisation.

Qui aller voir si des troubles psychologiques post-Covid apparaissent ?

Des services de prise en charge dédiés aux patients souffrant de stress post-traumatique après une réanimation pour Covid-19 se sont déjà mis en place dans les services hospitaliers qui ont accueilli les patients Covid. Des réseaux de santé multidisciplinaires, comme Récup’air en Ile-de-France ont mis en place des téléconsultations gratuites avec des psychologues pour les patients Covid en sortie d’hospitalisation ainsi qu’avec des kinésithérapeutes et des diététicien(ne)s pour les aider à récupérer psychiquement et physiquement . Des centres médico-psychologiques se sont mobilisés. Une communication à destination des médecins généralistes a également été organisée, pour leur proposer d’orienter leurs patients qui auraient des troubles psychologiques post-Covid vers des professionnels de santé formés à les soigner. Enfin les lignes d’écoute téléphoniques en soutien psychologique restent actives.
Il est important de consulter rapidement si ces signes apparaissent car plus tôt ils seront pris en charge et plus les patients auront de chance de récupérer rapidement. L’idée de cette prise en charge psychologique est que les patients puissent, d’une part exprimer ce qu’ils ressentent, et d’autre part, qu’ils puissent relier peu à peu les évènements entre eux pour mieux comprendre ce qui leur est arrivé, notamment quand il n’y a pas de souvenirs directs. Les proches peuvent les aider à se remémorer cette période de coma artificiel. Un soutien médicamenteux peut également être envisagé.

 

NOS ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier