Lobbies de l’alcool : Addictions France publie son 7ème rapport annuel sur l’influence des lobbies de l’alcool

L’Association Addictions France vient de sortir le rapport 2023 de son Observatoire sur les pratiques des lobbies de l’alcool.

Comme son nom l’indique, ce rapport examine les activités de lobbying menées par les acteurs de l’industrie de l’alcool au cours de l’année.

L’état des lieux fait par l’observatoire est sans appel : les acteurs de l’industrie de l’alcool ont une influence toujours plus accrue sur les décideurs publics, avec des résultats bien concrets au détriment de l’enjeu considérable en matière de santé publique que représente la lutte contre l’alcool, deuxième cause de mortalité évitable en France.

En témoigne l’annulation de deux campagnes de prévention sur l’alcool cette année, contre laquelle France Assos Santé s’était également mobilisée, interpellant Aurélien Rousseau, alors ministre de la Santé, pour demander à ce qu’il s’engage dans des campagnes de prévention contre l’alcool ayant fait la preuve de leur efficacité, comme le Défi de janvier.

Face aux avancées scientifiques qui établissent toujours plus précisément les dommages de l’alcool sur la santé, les lobbies de l’alcool s’engagent résolument contre les politiques de santé publique : lutte contre les campagnes de prévention, guerre contre les taxes, et même mobilisation contre la demande d’interdire aux influenceurs, dont le public est majoritairement constitué de jeunes, de promouvoir de l’alcool sur les réseaux sociaux en sont la preuve. Sur chaque sujet, Addictions France passe à la loupe les principales techniques de lobbying utilisées par l’industrie de l’alcool : dissémination d’études biaisées, victimisation d’un secteur en crise…

Afin de mieux contrer ces stratégies délétères et d’y apporter une réponse adéquate, ce rapport est une lecture d’intérêt public, d’autant plus à quelques mois des Jeux Olympiques où sport risque plus de rimer, une nouvelle fois, avec prolifération de publicités pour l’alcool qu’avec promotion de la santé.

Addictions France appelle ainsi à « une prise de conscience collective et une action politique courageuse pour protéger la santé de tous ».

Nous nous joignons à cet appel et ajoutons que selon un récent sondage que nous avons commandé à l’institut toluna harris Interactive, les Français jugent insuffisante l’action des pouvoirs publics en matière de lutte contre l’alcool, qu’il s’agisse d’information sur les risques, de prévention notamment auprès des jeunes, d’accompagnement des personnes souffrant d’addiction ou de régulation de la publicité, et se montrent favorables à des mesures réglementaires fortes de la part des pouvoirs publics, telles que l’interdiction pour les influenceurs de faire la promotion de l’alcool auprès des publics mineurs, l’interdiction de diffuser des publicités pour de l’alcool à proximité d’établissements scolaires et même l’interdiction de ces publicités dans l’espace public, ou encore la mise en place d’une mesure visant à empêcher la vente d’alcool à bas prix ou à tarif promotionnel, tel que le prix minimum par unité d’alcool.

Laisser un commentaire public

Votre commentaire sera visible par tous. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Êtes-vous satisfait
du site internet de
France Assos Santé ?

Donnez votre avis, en moins de 10 min !

ENQUÊTE

Non merci, je ne veux pas donner mon avis

Partager sur

Copier le lien

Copier