France Assos Santé poursuit le dialogue sur la réforme de la législation pharmaceutique européenne à l’occasion de la Présidence française de l’UE

Le 31 mai, dans le cadre de la Présidence française de l’UE, France Assos Santé a organisé une journée consacrée à la révision de la législation pharmaceutique européenne, attendue pour la fin de cette année. Il s’agit d’un texte fondamental pour les usagers car c’est une occasion unique de peser sur les choix européens en matière d’accès aux médicaments, en renforçant les mesures de lutte contre les pénuries, qui se sont multipliées ces dix dernières années, et en favorisant l’établissement de prix plus accessibles pour les médicaments innovants, souvent très chers.

La journée, introduite par une présentation de la stratégie pharmaceutique pour l’Europe par la DG santé de la Commission européenne, a permis aux associations de patients, aux représentants de la Commission et du Parlement européens, aux autorités françaises de santé et aux représentants des professionnels de débattre dans la cadre de 4 tables rondes consacrées aux questions suivantes :

  • Quelle est la situation des pénuries de médicaments au sein de l’UE en 2022.
  • Quelles mesures pourraient permettre de mieux prévenir les pénuries de médicaments en Europe.
  • Comment favoriser l’établissement de prix plus équitables pour les médicaments innovants.
  • Les achats conjoints peuvent-ils permettre d’améliorer l’accès des patients aux médicaments.

Cette rencontre a montré combien la politique nationale et la politique européenne du médicament étaient imbriquées ; elle a fait émerger une volonté commune des associations d’usagers et des autorités françaises de santé de contribuer activement à la révision de la législation pharmaceutique pour faire en sorte qu’elle soit plus protectrice des intérêts des patients au sein de l’UE.

Les débats entre les intervenants et les participants ont également contribué à nourrir les propositions de France Assos Santé et de ses associations membres sur les thèmes abordés. Celles-ci seront prochainement formalisées et envoyées à la Commission européenne, afin que le point de vue des usagers soit mieux pris en compte dans la rédaction de la proposition de révision législative.

Laisser un commentaire public

Votre commentaire sera visible par tous. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Logo les jeudis France Asso SantéLogo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier