Autotest pour différencier une mycose d'une vaginose

Infections vaginales : automédication et traitements

Mycose et vaginose sont des maux que la plupart des femmes ont connu au moins une fois dans leur vie. Ce sont des infections courantes et souvent bénignes mais parfois très gênantes voire douloureuses et qui peuvent gâcher la vie des femmes lorsque ces infections sont récidivantes.

L’une des causes de ces infections est le dérèglement de la flore bactérienne vaginale, et les femmes qui ont du mal à la reconstituer vont alors souffrir de ces infections de façon répétée. Dans de tels cas, l’automédication, notamment pour la mycose dont les traitements sont en vente libre, est tentante et souvent efficiente, mais encore faut-il respecter quelques règles et pourquoi pas s’aider d’un tout nouveau type d’autotest vaginal pour différencier mycose et vaginose, autotest que 66 Millions a voulu étudier de plus près.

Interview du Docteur Falcone Herrnberger, gynécologue

Quelle est la différence entre une vaginose et une mycose ?

Ce sont toutes deux des infections vaginales dues :

  • pour  la mycose, à la prolifération de champignons (le plus souvent le candida albicans).
  • pour la vaginose, à la multiplication d’une bactérie (gardnerella vaginalis).

Ces champignons et bactéries sont naturellement présents chez la plupart des femmes sans que cela ne cause de troubles particuliers, mais lorsque, pour différentes raisons, la flore bactérienne est déséquilibrée, ces germes peuvent se multiplier et entraîner différents symptômes :

  • pour la mycose, des pertes vaginales blanches ainsi que des démangeaisons et des irritations au niveau de la vulve et du vagin qui peuvent s’avérer très douloureuses.
  • pour la vaginose, des pertes blanches ou grises, une odeur désagréable de « poisson pourri », parfois également des démangeaisons et des irritations.

Y a-t-il des profils de femmes plus facilement sujettes à chacune de ces infections ?

• La mycose est très courante chez la femme, à tous les âges de la vie, particulièrement  avant la ménopause. 

Les personnes diabétiques et les femmes enceintes sont plus facilement touchées car les champignons qui aiment tout particulièrement le sucre et les oestrogènes. 

Les mycoses sont la maladie de prédilection des femmes trop propres. Les champignons adorent l’humidité (comme dans la forêt !) et c’est la raison pour laquelle il ne faut pas se laver à l’intérieur du vagin, éviter les bains au bénéfice des douches, faire attention l’été à la mer ou à la piscine de bien se sécher et de ne pas rester avec son maillot de bain humide.

• La vaginose est plus rare et touche plus souvent la femme ménopausée qui a tendance, inversement, à souffrir de sécheresse vaginale. 

Pourquoi la flore bactérienne se déséquilibre-t-elle ?

Il peut y avoir de nombreuses raisons, telles que les changements hormonaux (comme ceux qui se produisent au cours des cycles menstruels), ou même le stress mais c’est aussi souvent suite à un traitement antibiotique. En effet, les antibiotiques dits « à large spectre » vont détruire toutes les bactéries, même les bonnes bactéries de notre flore vaginale qui aident à nous défendre contre les éléments pathogènes. Les femmes qui ont tendance à faire facilement des mycoses et doivent prendre un traitement antibiotique ont intérêt à prévenir leur médecin lors de la prescription, justement pour éviter ces antibiotiques à large spectre et leur préférer des antibiotiques qui ciblent la bactérie incriminée quand c’est possible. Si les antibiotiques à large spectre sont nécessaires, l’autre solution consiste à prescrire en même temps que les antibiotiques des ovules vaginaux pour prévenir le risque de mycose.

Comment reconstituer sa flore vaginale ?

Avec des probiotiques. Précisons que les probiotiques par voie orale sont efficaces pour reconstituer la flore digestive mais pour reconstituer la flore bactérienne vaginale, mieux vaut prendre les probiotiques par voie vaginale. Il en existe de différentes marques et sont en vente libre, sans nécessité d’une prescription médicale. En revanche, les probiotiques sont chers, non remboursés par l’Assurance Maladie et il faut également savoir qu’il faut environ 3 mois de traitement avant de voir sa flore vaginale reconstituée.

Quels sont les traitements ?

  • Concernant la mycose, les traitements sont en vente libre et l’automédication est une solution tout à fait envisageable. Une mycose se traite avec des crèmes locales et des capsules vaginales antifongiques de la famille des imidazolés (type Econazole, Lomexin). Il peut également être utile d’utiliser un savon intime alcalin car les mycoses ne se développent pas en milieu alcalin, mais l’usage de ce savon ne doit pas excéder une semaine pour ne pas favoriser ensuite l’apparition d’une vaginose qui se développe justement en terrain alcalin. 
    Les pharmaciens sont tout à fait compétents pour délivrer le traitement adéquat.
    Si les mycoses sont récidivantes, il faut alors penser aux traitements par probiotiques et attendre sans doute 3 mois de traitement avant de noter une amélioration.
  • Pour la vaginose, il faut consulter un médecin car le traitement nécessite la prescription d’un antibiotique. On choisira de préférence un antibiotique ciblé plutôt qu’un antibiotique à large spectre, pour éviter l’apparition d’une mycose. 

FOCUS SUR L'AUTO-DIAGNOSTOC DES INFECTIONS VAGINALES « HYDRALIN TEST »,
SORTI IL Y A QUELQUES MOIS EN VENTE LIBRE EN PHARMACIE :
L'AVIS DU DOCTEUR FALCONE
.
Ce dispositif est bien pensé et utile pour les femmes qui se soignent en auto-médication à tort pour une mycose alors qu’elles souffrent d’une vaginose. Cela arrive en effet assez souvent, car les symptômes de ces maladies sont assez proches. L’élément qui peut permettre de faire facilement la différence entre les deux est la désagréable odeur de « poisson », caractéristique de la vaginose. Précisons que cela n’est pas grave de tenter le traitement en auto-médication pour une mycose alors que l’on a en réalité une vaginose, mais bien évidemment les symptômes ne disparaitront pas puisque pour traiter une vaginose, des antibiotiques sont nécessaires.
L’auto-diagnostic Hydralin Test est basé sur l’analyse du PH vaginal. En effet, une mycose ne se développera pas en milieu alcalin, du coup, si le test vire au vert et montre ainsi que le PH vaginal de la patiente est alcalin, cela élimine le risque de mycose. Il est alors possible que la patiente souffre bel et bien d’une vaginose, voire d’une autre infection vaginale beaucoup plus rare appelée Trichomonase. Dans ces cas-là, une consultation chez un médecin devient incontournable.
Le prix de l’autotest, autour de 10€, me semble raisonnable et la pertinence du test tout à fait justifiée dans un contexte où les délais pour obtenir un rendez-vous chez un gynécologue sont parfois très longs.
Bien entendu, ce n’est pas aussi précis qu’un prélèvement vaginal analysé en laboratoire, où l’on va effectuer une recherche bactérie par bactérie et qui sera en outre pris en charge par l’Assurance maladie.

L’auto-médication répétée pour les mycoses pose-t-elle un problème ?

Non, cela n’a pas lieu d’être inquiétant. Certaines femmes ont des mycoses chaque mois en fonction de leur cycle notamment et se traitent avec une capsule vaginale, même préventivement parfois (juste avant les règles, par exemple). 

Il faut aussi noter que les mycoses peuvent disparaître sans traitement si la flore retrouve naturellement son bon équilibre.

Je voudrais juste évoquer une mode déconcertante qui s’est propagée sur internet il y a quelques temps et conseillait comme remèdes aux mycoses d’appliquer du yaourt ou du citron dans le vagin. Evidemment, ce genre de « recettes » ne fait qu’accentuer les irritations, pouvant même entraîner des fissures vulvaires très douloureuses.

Ces infections sont-elles sexuellement transmissibles ?

Les vaginoses et les mycoses ne sont pas transmissibles sexuellement. Il n’y a pas de risque de transmission à son partenaire lors de rapports sexuels.

14 commentaires

  • Vivi dit :

    Bonjour, Petite question. Alors voilà j'ai attrapé une mycose vaginale et je me demande si cela peut venir de mon conjoint car en ce moment il prend des antibiotiques et on a eu des rapports sexuels avec éjaculation car je suis très sensible quand c'est moi qui prend des antibiotiques il me faut un traitement pour mycose. Mais là c'est mon conjoint qui en prend : est ce possible que ça vienne de là ? Merci par avance pour vos réponses

    • Si vous souhaitez inverser votre diabète de type 2, normaliser votre glycémie et vous épargner les amputations, une vision floue, une soif excessive, la faim et tous les risques associés au diabète… et si vous êtes une personne particulièrement intéressée à le faire sans dépendre de médicaments pour le reste de votre vie, alors voici de bonnes nouvelles.J’ai découvert un remède naturel et sans danger à base de plantes qui contient des médicaments pour traiter le diabète. 1 et 2, de plus, qui aide complètement à inverser le type 1 ou le diabète de type 2, même pré-diabétique, normalise les niveaux de sucre dans le sang et aide également à réparer le pancréas afin qu’il fonctionne normalement comme Dieu l’a créé pour le faire venir d’un docteur en phytothérapie populaire appelé DR UDO. J’étais une fois un ancien patient diabétique comme vous. Mon nom est HANS FRANCISCO, je suis heureusement marié et avec des enfants. Depuis environ 10 ans, on m’a diagnostiqué un diabète de type 2. Pendant ces 10 années, j’ai toujours eu à m’inquiéter des aliments qui feraient monter mon taux de sucre dans le sang. J’étais donc toujours prudent quant aux aliments que je mangeais. La routine quotidienne était la suivante: – Je devais me piquer les doigts avec des lancettes douloureuses et coûteuses… – J’étais constamment anxieuse et stressée de maintenir mon poids et de surveiller mon taux de sucre dans le sang… – Je dépensais une bonne quantité d’argent en insuline tous les mois. Jusqu’à ce que DR UDO vienne à ma rescousse avec ses puissants médicaments à base de plantes que j’ai utilisés pour guérir de façon permanente le diabète de type 1 et 2.Dr udo propose divers médicaments pour soigner toutes sortes de maladies, telles que le HPV, le diabète, le cancer, la syphilis. , les verrues génitales, le vih, la maladie du rein, le cancer du cerveau, l’asthme, l’hépatite B, la pneumonie, l’arthrite, la candidose, etc.

  • Ngono dit :

    Bonjour. S’il vous plait j’ai une préoccupation et c’est très urgent svp. J’ai 24 ans. Je n’ai jamais fait de PCV et je suis vierge. Mais depuis un certain temps pratiquement 1 an j’ai des douleurs du cote gauche de mon bas ventre et parfois ça se transforme en douleur intestinale juste du coté gauche c’est très douloureux. Alors je me demande si c’est peut être une infextion, si oui j’aimerais que vous me donniez un antibiotique efficace svp. Je souffffffffre tellement. Merci d’avance

  • L.o dit :

    Bonjour,
    j’aurais une question, j’ai une vaginose, je viens de finir mon traitement vendredi et j’ai l’impression que je ne suis pas guérie j’ai toujours des pertes blanchâtres et j’ai un rapport mon mari ma dit que ça sentait encore un petit peu!!! Donc je voudrais savoir si je peux refaire un traitement d’une semaine j’ai fait le traitement de hydralin qui au passage est simple et pratique.
    J’attends votre réponse au plus vite merci d’avance.

  • Carmen dit :

    Bonjour moi j’ai 22ans j’ai des perte blanche grise, des démangeaisons et une odeur désagréable au niveau du sex ! Svp j’ai besoin d’un antibiotiques contre ce problème qui persiste des mois maintenant! Merci

  • Nawal dit :

    Bonjour Mesdames,
    je vous souhaite à toutes bon courage pour vous débarrasser de la mycose, la vaginose et vaginite ! J’ai 33 ans et ça fait maintenant quelques années que ça part et ça revient… serait-ce lié au stress comme j’ai pu le lire ? à l’alimentation ? Ce que je sais c’est qu’il faut absolument ÉVITER LES TAMPONS ET LES SERVIETTES !!! privilégiez les moon cup !

  • Estelle dit :

    Bonjour j’ai 20 ans et j’ai des démangeaisons des pertes Blanches depuis un temps et je voudrais que vous me conseillez un traitement efficace pour m’en débarrasser. Merci

  • Aline dit :

    Bonjour,
    Je dois commencer un traitement de VABLYS pendant 6 jours, suivi de POLYBACTUM à J1 J3 J7 , cependant le traitement POLYBACTUM risque de tomber au moment de mes règles. Est ce que je commence POLYBACTUM et arrête si mes règles arrivent et le recommence juste après ? Ou j’attend 4 semaines pour faire le 2e mois de traitement (je dois faire 3 mois de 3 ovules POLYBACTUM à 3 jours d’intervales entre chaque ovule)
    Merci
    Cordialement,

  • Stacys dit :

    Merci, pour ces informations utiles pour mon couple .

  • Milla dit :

    Bonjour
    J’ai des mycoses a répétition et a chaque fin de traitement par ovule la gardnerella prend le relais des le lendemain est ce normal ?

    Je me suis fait traiter pour la gardenerella 3 fois déjà en 2 mois je n’en peux plus.

    Cordialement

  • Lilou dit :

    Bonjours
    J’aurais une question j’ai 17ans et j’ai perdu ma virginité il y a 7mois de ça et même pas 2semaines après avoir eu mon premier rapport sexuel j’ai commencé à avoir des démangeaisons, irritations, sensation de brûlures après avoir uriné suivi de pertes blanche très épaisse, blanchâtre et semblable à du lait caillé et après un autre rapport sexuel douloureux j’avais la vulve assez gonflée ? Serait un micose vulvaire et par ailleurs savez vous combien coûte le traitement pour ? Merci d’avance

  • Emeriaud dit :

    Les rapports sexuels peuvent produire ce genre d’effets (mycose et possiblement cystite), ça ne coûte rien si tu vas chez le médecin et a une prescription. Si tu ne veux pas que tes parents soient au courant, t’as qu’à dire que tu as hyper mal dans l’oreille ou un truc du genre pour aller le voir ou tu peux acheter en vente libre ce qu’il te faut pour une mycose, tu trouves les prix sur le net. Sache qu’il est possible qu’à chaque changement de partenaire tu aies ce genre de désagréments ou bien encore à la suite d’un traitement antibio, veille à ce que ton partenaire ne passe pas avec ses doigts ou sa bouche ou son pénis de ton anus à ton vagin, c’est aussi une source d’infections. Urine systématiquement après un rapport sexuel et utilise du lubrifiant, l’excitation sexuelle ne signifie pas forcément que l’on mouille suffisamment et les frottements avec une muqueuse pas assez humide peuvent aussi provoquer une mycose. Bon courage, j’imagine que tu as trouvé une solution depuis 😉

  • Julio dit :

    Je prends du metronidazol et de l’amox500 ça ne marche pas, et si par oublie j’ai pris les medicament dans la matinée et dans la doirée je ne les prends pas ça recommence comme avant,j’ai des demangeaisons en plus j’ai jamais eu de rapport sexuels,que dois je faire dans ce cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier