Canicule : pathologies dues à la chaleur

Pathologies dues à la chaleur. Reconnaître les symptômes et réagir.

La semaine dernière, nous abordions les bons gestes à adopter en cas de canicule, d'une part, les cas des personnes plus exposées que d’autres aux risques sanitaires liés à une canicule, d'autre part.

Cette semaine, focus sur les pathologies provoquées spécifiquement par les fortes chaleurs, comment s’en protéger et comment réagir en cas de danger.

Quand parle-t-on de canicule ?

Une canicule est un épisode durant lequel les températures sont anormalement élevées (la température dépendra de chaque région), durant au moins 3 jours consécutifs, et sans que les températures durant la nuit ne baissent significativement. Le corps est alors agressé car il doit sans répit compenser ces fortes chaleurs pour rester à une température saine (entre 37° et 37,5°). Cette compensation se fait notamment au travers de la transpiration qui s’intensifie mais peut du coup provoquer une déshydratation.

Pour les personnes âgées, c’est plutôt l’inverse car physiologiquement, en vieillissant, on transpire moins mais du coup la température du corps augmente dangereusement et peut entraîner un “coup de chaleur”, qui dans certains cas est mortel.

Les pathologies directement provoquées par un excès de chaleur

La dermite due à la chaleur

Symptômes : éruption cutanée rouge qui provoque des démangeaisons sur des zones recouvertes de vêtements.
Pourquoi ? C’est le cocktail chaleur, sueur et frottement des vêtements qui est en cause. Les vêtements synthétiques aggravent les risques, c’est pourquoi il est recommandé, pendant les périodes de grandes chaleurs, de porter des vêtements amples en fibres naturelles (coton, lin).
Les personnes particulièrement exposées : les enfants.
Complications : une surinfection par staphylocoque est possible.
Comment réagir ? Privilégier les atmosphères fraîches (pièces climatisées) et moins humides.

L’œdème des extrémités

Symptômes : gonflement des chevilles, des pieds et parfois des mains. Lorsque l’on appuie sur la peau, elle marque et peut mettre quelques instants à se retendre.
Pourquoi ? Sous l’effet de la chaleur, les vaisseaux sanguins se dilatent et de l’eau peut passer sous la peau. C’est ce que l’on appelle de la rétention d’eau.
Les personnes particulièrement exposées : les patients hypertendus ou diabétiques ayant des altérations vasculaires.

Comment réagir ?

  • Rester dans une ambiance fraîche (pièce climatisée) est recommandé,
  • Dormir les jambes surélevées,
  • Marcher pour activer le retour veineux,
  • Les diurétiques sont contre-indiqués dans la mesure où ils peuvent entraîner une déshydratation.

Les crampes de chaleur

Symptômes : spasmes douloureux au niveau des jambes, des bras et de l’abdomen qui surgissent à la fin d’une activité physique intense accompagnés d’une forte sudation.
Pourquoi ? La forte sudation, dans le cadre d’une activité physique intense entraîne une perte excessive du sodium et d’autres sels minéraux retenus dans l'eau du corps comme le potassium, le calcium et le magnésium. C’est cette carence qui provoque les spasmes musculaires.
Les personnes particulièrement exposées : les sportifs et les personnes (ouvriers, artisans…) travaillant en extérieur.

Comment réagir ?

  • Mettre la personne dans un endroit frais,
  • Lui faire boire une boisson de réhydration (boisson hypotonique ou isotonique, comme celles conçues pour les sportifs, qui sont légèrement sucrées avec des apports en sels minéraux et surtout en sodium),
  • Si les douleurs ne passent pas au bout d’une heure, consultez un médecin. Il sera peut-être nécessaire d’envisager une réhydratation par perfusion.

La syncope due à la chaleur

Symptômes :

  • Perte de connaissance brève qui fait suite à des efforts physiques ou une station debout prolongée en pleine chaleur.
  • Cette perte de connaissance peut être précédée d’étourdissements, de troubles de la vision et de nausées.

Pourquoi ? C’est une chute de tension artérielle qui est en cause et provoque la perte de connaissance.
Complications : les principales complications sont, le cas échéant, celles dues à un traumatisme suite à la chute, qui peuvent s’avérer d’autant plus graves que la personne est âgée.

Comment réagir :

  • Allonger immédiatement la personne pour faire remonter sa tension
  • Puis l’installer dans un endroit frais et la faire boire.

L’épuisement dû à la chaleur

Symptômes :

  • Faiblesse musculaire, fatigue,
  • Maux de tête,
  • Nausées, vomissements,
  • Vertiges,
  • Augmentation du rythme cardiaque,
  • Baisse de la tension,
  • Troubles du sommeil,
  • Modification du comportement,
  • Possiblement augmentation de la température du corps entre 38° et 40° (mais chez les personnes âgées, elle n’a pas toujours lieu),
  • Tous ces signes ne surviennent pas forcément brutalement.

Pourquoi ? Là encore, c’est la transpiration importante, du fait de la chaleur, qui provoque une perte excessive d’eau et des sels qu’elle contient.

Comment réagir ?

  • Placer la personne au repos dans un endroit frais et aéré.
  • Maintenir le corps de la personne souffrante légèrement mouillé à l’aide d’un linge humide et frais et ventiler si possible la personne avec un ventilateur.
  • La réhydrater avec de l’eau, alterner avec des jus de fruits et des boissons énergétiques
  • Proposer des repas légers et fractionnés pour recharger l’organisme en sels minéraux
  • Consulter un médecin si les symptômes persistent après une heure ou deux.

Le coup de chaleur

Bien que le nom semble assez générique, le "coup de chaleur" est une pathologie due à la chaleur avec des symptômes bien précis et très graves qui peuvent s’avérer mortels.

Symptômes :

  • Température corporelle supérieure à 40°,
  • Peau chaude, rouge et sèche
  • Confusion, délire
  • Convulsions voire coma
  • Nausées, vomissements, diarrhées
  • Chute de tension artérielle

Pourquoi ? Dans le cas du coup de chaleur, le corps est totalement dépassé et ne remplit même plus ses fonctions de sudation pour se refroidir. Ainsi par rapport aux autres pathologies où le patient est en nage, ici la peau du malade peut être tout à fait sèche.

Comment réagir ?

  • Appeler le 15 sans tarder, le coup de chaleur est un cas d’urgence,
  • Placer le patient à l’ombre, dans un endroit frais et aéré voire ventilé si possible,
  • Lui retirer ses vêtements,
  • En attendant les secours, rafraîchir le patient avec un bain ou une douche froide, ou encore passer un linge frais et humide sur tout le corps.
  • Si vous devez partir aux urgences par vos propres moyens, prenez le temps de rafraîchir la voiture avec la climatisation.

NUMÉROS D'URGENCE
– Canicule Info Service (gratuit depuis un fixe) : 0 800 06 66 66
– SAMU : 15

A lire également sur 66 millions d'IMpatients :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier