Vaccination covid : 42 jours entre 2 doses

Le délai entre les deux injections des vaccins Pfizer et Moderna passe à 42 jours : une bonne décision, selon France Assos Santé.

C’est un pas de plus dans l’accélération de l’immunisation de la population contre la Covid-19 : l’espacement entre l’administration des deux doses des vaccins à ARN messager, Pfizer-BioNTech et Moderna, est désormais fixé à 42 jours, contre les 28 jours préconisés jusqu’à présent.

Cette nouvelle stratégie, qui ne concerne que les personnes de moins de 70 ans, à l’exclusion des patients sévèrement immunodéprimés, entrera en vigueur ce mercredi 14 avril.1

Elle permettra de « nous faire gagner 1,8 million d’injections sur la seconde quinzaine de mai », a justifié le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Olivier Véran. Une perspective évidemment profitable alors que l’Hexagone connaît une troisième vague d’épidémie.

Davantage de vaccins donnés tout de suite à davantage de personnes : « C’est une bonne décision, car cela va permettre d’optimiser les doses de vaccins disponibles », commente Claude Rambaud, vice-présidente de France Assos Santé qui a toujours soutenu cette option.

Elle était d’ailleurs recommandée dès le mois de janvier par la Haute Autorité de santé (HAS). De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) invitait, elle aussi, dans un avis du 7 janvier, à étendre à 42 jours l’intervalle entre la première injection du vaccin Pfizer-BioNTech et la seconde, sur la base des essais cliniques fournis par le laboratoire. Les études conduites en vie réelle, en particulier, au Royaume-Uni, ont, depuis, montré une protection durable et solide contre les formes sévères de la maladie avec une seule injection.

« Il n’y a aucun risque à porter à 42 jours le délai pour la seconde injection », confirme le Dr Jean-Pierre Thierry, conseiller médical de France Assos Santé. En revanche, les bénéfices de cet allongement sont évidents, tant au niveau individuel que collectif : « Cela va réduire le nombre de formes graves du Covid, et donc, de morts, et atténuer la pression sur le système hospitalier », souligne Claude Rambaud.

Bien sûr, la vaccination totale contre la Covid-19 n’est obtenue qu’après avoir reçu les deux doses réglementaires.

Bien sûr, il faut attendre 15 jours après la première dose pour espérer une protection et recevoir impérativement la deuxième dose pour avoir une protection maximale.

Bien sûr, enfin, les gestes barrières, que sont notamment le port du masque et la distanciation physique, restent de mise, notamment tant que les variants continuent de sévir et que l’immunité collective n’est pas assurée.

 

1 Pour les personnes sévèrement immunodéprimées, le délai de 28 jours pourra être maintenu, sur avis médical. Et pour rappel : une troisième dose doit intervenir 4 semaines au moins après la deuxième, conformément à un avis rendu le 6 avril dernier par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.    

Logo les jeudis France Asso SantéLogo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier