Stratégie pharmaceutique de l’UE : France Assos Santé fait entendre la voix des usagers

La politique du médicament a une dimension européenne de plus en plus marquée, qu’il s’agisse des compétences de l’EMA pour l’autorisation de mise sur le marché des nouveaux médicaments ou la pharmacovigilance, de l’encadrement des essais cliniques ou des règlements incitant au développement de médicaments orphelins et pédiatriques, pour ne citer que quelques exemples. Même dans les domaines traditionnellement de compétence nationale, comme l’évaluation des produits de santé en vue de leur prise en charge, la fixation du prix des médicaments ou la lutte contre les pénuries, un renforcement de la coopération européenne est désormais inéluctable.

France Assos Santé a donc décidé de participer au développement de la stratégie pharmaceutique de la Commission européenne, qui fera l’objet d’une Communication d’ici la fin de l’année et constituera la feuille de route de la politique du médicament au niveau de l’UE pour les années à venir. Nous avons contribué à la consultation en ligne qui s’est déroulée de juin à septembre par plusieurs canaux : réponse propre, alimentation des contributions de nos associations membres et des collectifs européens dont nous faisons parte : EPHA et l’Alliance européenne pour une R&D responsable et des médicaments abordables.

Parmi les priorités identifiées par France Assos Santé, la lutte contre les pénuries et les mesures visant à garantir des prix abordables des médicaments sont au premier plan.  La demande de transparence à tous les niveaux, qu’il s’agisse des stocks de médicaments disponibles, des coûts associés à leur développement et à leur fabrication, des financements publics de la R&D, des prix réels, ou encore des résultats des essais cliniques, est le fil rouge de notre contribution.

Nous avons également listé les sujets non abordés par la Commission mais que nous souhaitons voir figurer dans la stratégie pharmaceutique, parmi lesquels le système de pharmacovigilance européen, qu’il est nécessaire d’évaluer et de renforcer pour mieux garantir la sécurité des patients face à la multiplication des mises sur le marché précoce de vaccins et médicaments. Proposer de nouvelles mesures pour favoriser le développement de médicaments pédiatriques sûrs, efficaces et répondant aux nombreux besoins encore non satisfaits est un autre axe sur lequel nous jugeons urgent que la Commission intervienne.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le texte intégral de notre réponse à la consultation ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier