Diagnostic précoce et dépistage de la COVID-19 : ce que vaut la stratégie adoptée

France Assos Santé appelle à une évolution rapide de l’organisation du diagnostic précoce et du dépistage pour anticiper un rebond possible de l’épidémie du SARS-CoV-2 et en limiter l’impact sanitaire, social et économique.

Nous estimons également urgent de faire évoluer dès à présent l’organisation du diagnostic précoce et du dépistage pour anticiper de nouvelles connaissances scientifiques et de nouveaux outils disponibles (tests virologiques unitaires notamment)

Plus largement, et concernant l’ensemble des maladies infectieuses, il est fondamental de faire évoluer l’organisation du diagnostic et du dépistage de toutes les maladies virales, dégagée de toute capture d’intérêts corporatistes, pour en améliorer la pertinence, l’efficacité, l’efficience et l’acceptation sociale.

La participation de France Assos Santé et des associations agréées dans l’information, l’appropriation et la participation des personnes dans les stratégies de diagnostic et de dépistage des maladies infectieuses constitue un pas essentiel pour faire progresser la démocratie en santé.

1 commentaire

  • Pomme dit :

    Ce que je ne comprends toujours pas c’est que nous vivons cette pandémie avec 2 à 3 mois de retard sur les foyers asiatiques. Nous pouvons donc observer les méthodes mises en place, les quarantaines strictes, les dépistages de masse (je pense à la Corée du Sud), et les rebonds dans certaines régions chinoises ou à Hong Kong, Singapour, etc.
    Et nous, français, regardons ça avec distance arriver, par l’Italie, accueillant un train de supporters venu du Nord de l’Italie en pleine pandémie, puis confinons, après les élections, voyons arriver la seconde vague… sans rien faire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier