Abonnement Ramsay : l’accès aux soins n’a pas de prix, mais les usagers en paient le coût !

Alors que les pouvoirs publics s’appliquent à préparer le cadre pratique du futur agrément des plateformes de téléconsultations, France Assos Santé relève de nombreux risques pour les usagers et leur accès aux soins.

L’annonce a été largement relayée dans les médias, soulevant questions et réactions. Ramsay Santé, premier réseau privé lucratif de santé de France, propose la téléconsultation sur abonnement ! Une proposition qui se réclame d’un accès aux soins facilité, pour donner accès 24h sur 24h 7 jours sur 7 à une téléconsultation avec un médecin. Associé à la société Medaviz qui commercialise des solutions de téléconsultation (bornes et cabines).

Une marchandisation à marche forcée de l’accès à la santé qui nous inquiète, avec des acteurs privés qui continuent de saper la solidarité de notre système de santé pour réserver toujours plus l’accès à la santé aux plus aisés. Quand on sait que les usagers qui ont recours à la téléconsultation sont ceux qui sont les plus jeunes, urbains et précaires, la tentation de promettre aux patients les plus démunis un accès presque garanti aux soins est un mirage et leur facturer cette promesse est irresponsable.

En présentant son offre abonnement en dehors de tout parcours coordonné, Ramsay assume de laisser les usagers en dehors de tout parcours de santé de proximité. Pire, nous craignons que le seul parcours pour orienter les patients ensuite soit celui des centres privés du groupe pour la réalisation d’examens complémentaires, coûteux et pas forcément adaptés, motivés par une course délétère aux profits des centres lucratifs déjà observé dans la santé dentaire. Un risque de compérage dangereux !

Sur le fond, Ramsay se prépare à l’arrivée de l’agrément des sociétés de téléconsultations avec son partenaire Medaviz, dès 2024. Il y a peu de doute que les médecins du groupe facturent donc à l’Assurance maladie ces téléconsultations en sus de « l’abonnement » patient. Le futur cadre de l’agrément des plateformes de téléconsultation (décret et référentiel de la Haute Autorité de Santé) doit ériger ces pratiques indésirables comme une ligne rouge à ne plus franchir.

En introduisant une « pré-régulation téléphonique » on se dirige vers un 15 privé, flirtant avec les limites de la législation actuelle et profitant d’une rente de situation (les 10 prochaines années ou la demande est bien plus importante que l’offre). Ce type de service, pour être utile à la population et non seulement rentable pour les offreurs, devrait être soumis au respect d’un cahier des charges/contrôle des ARS (agence régionale de santé), avec notamment des exigences claires sur les conditions financières d’accès et l’obligation de faire des interfaces avec les dispositifs existants. Les récentes dérives graves des centres de santé privés lucratifs nous ont montré à quel point il fallait être vigilants avec des nouveaux services, rentiers d’une offre de soins de premier recours en déshérence !

France Assos Santé constate par ailleurs une recrudescence inquiétante des tentatives pour facturer la santé aux usagers, notamment avec la facturation croissante de cotations indues par des professionnels de santé : médecins libéraux qui contournent les règles de dépassements d’honoraires en facturant des frais de dossiers ou de matériels, ou encore pharmaciens qui appliquent des frais supplémentaires pour accéder à des bornes ou cabines de téléconsultation.

Nous demandons une réaction gouvernementale forte à cette offre néfaste pour les usagers du système de santé. Notre pays est déjà un très fort producteur d’inégalités sociales de santé. Il faut agir de façon exemplaire pour cadrer ces services qui se nourrissent de la déshérence des organisations de la médecine libérale actuelle.

1 commentaire

  • Denis dit :

    Bonjour à tous les R.U en CDU chez Ramsay.
    Je suggère que tous les R.U en C.D.U chez Ramsay demande à avoir des explications sur cette idée.
    Personnellement je le ferais en questions diverses au mois de Juillet

Laisser un commentaire public

Votre commentaire sera visible par tous. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Logo les jeudis France Asso SantéLogo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier