Soins infirmiers à domicile et opticiens mobiles

Le mois dernier, 66 Millions d’Impatients traitait le premier volet d’un sujet sur les soins de santé à domicile, avec le cas des kinésithérapeutes, des médecins généralistes et même une nouvelle offre de dentistes mobiles.

Qui a droit à ces prestataires de santé qui se déplacent ? Est-ce plus cher et peut-on prétendre à un remboursement de la part de l’Assurance Maladie dans tous les cas ? La question est d’autant plus essentielle à résoudre que l’on sait que les personnes âgées et handicapées qui souffrent de problèmes de mobilité ne peuvent pas aller facilement consulter un dentiste, un ophtalmologiste ou un oto-rhino-laryngologiste et que cela ajoute à la dégradation de leur état de santé général.

 

Une infirmière, un infirmier à domicile

Entretien avec Patricia Prieur, infirmière à domicile à Paris

Pour être prise en charge par l’Assurance Maladie, le soin à domicile doit être prescrit par un médecin.

Malheureusement, précise Patricia Prieur, les médecins ne sont pas toujours formés pour déterminer si la prise en charge à domicile est justifiée. Il m’arrive de voir des patients grabataires à qui l’on ne prescrit pas le soin à domicile, souvent par oubli, et inversement, certaines personnes l’obtiennent pour des raisons de confort.

Il faut bien comprendre que pour certaines personnes âgées, le fait d’aller jusqu’au cabinet médical leur fait du bien, même si elles se déplacent moins facilement et qu’il peut y avoir de l’attente. Mais cela les oblige à marcher un peu, à ne pas rester enfermées chez elles.

Majoritairement, dans notre métier, il y a plus de malades que d’infirmièr(e)s disponibles. De fait, chaque visite dure en moyenne 5 minutes. Les personnes qui obtiennent des ordonnances de domicile pour des raisons de confort nous agacent un peu car cela pourrait être du temps que nous accorderions volontiers à un patient réellement isolé et qui aurait besoin de parler un peu plus. Bien entendu, nous avons vocation à soutenir ces patients qui souffrent de solitude, et à être leur confident. Nous pouvons également être amenés à effectuer un signalement pour une mise sous tutelle par exemple, si nous nous rendons compte que l’état de notre patient s’est fortement dégradé.

Tarifs des soins infirmiers à domicile

Comme pour les médecins, il y a des infirmiè(e)s conventionné(e)s et d’autres qui ne le sont pas, avec parfois des dépassements d’honoraires qui ne seront alors pas pris en charge par l’Assurance Maladie. Pensez à demander les tarifs du professionnel que vous choisissez et demandez à ce qu’il précise le reste à charge pour vous, qui pourra faire ensuite l’objet d’un remboursement, le cas échéant, de la part de votre mutuelle selon les conditions de votre contrat.

Sauf cas de prise en charge particulière comme pour une Affection de Longue Durée (ALD), par exemple, les soins infirmiers sont remboursés à hauteur de 60% par la Sécurité Sociale.

Le tarif se découpe en plusieurs parties (voir ici la grille tarifaire précise des soins infirmiers à domicile) :

  • L’acte en tant que tel : chaque type de soin fait l’objet d’un tarif qui suit une nomenclature précise. Un pansement, une intraveineuse, une intramusculaire ne coûtent pas le même prix.
    De même, si l’ordonnance indique une série de soins, le tarif sera encore différent.
    Si plusieurs actes sont effectués lors d’une même visite, ils s’ajoutent les uns aux autres.
  • Le coût du déplacement : il pourra s’agir d’une indemnité forfaitaire ou d’indemnités kilométriques selon la distance à parcourir par l’infirmièr(e).
  • Les majorations en cas de visite les soirs, dimanches et jours fériés
  • Dans de rares cas, il peut aussi y avoir des « Dépassements pour Exigence particulière » (DE), par exemple si le patient désire que la visite s’effectue à une heure très précise au lieu d’une tranche horaire au moment de la tournée de l’infirmièr(e). Ces dépassements ne peuvent pas faire l’objet d’une prise en charge, en revanche, le professionnel est dans l’obligation de déclarer ce dépassement en l’inscrivant sur la feuille de soins.

Est-il possible d’obtenir la visite d’un(e) infirmier(e) à domicile si l’ordonnance ne le précise pas ?

Comme nous venons de le voir, le principal problème est qu’il y a plus de patients que d’infirmièr(e)s disponibles. En conséquence, les patients qui ont une ordonnance pour des soins à domicile sont prioritaires.

Dans le cas d’une visite à domicile non prescrite, le coût du déplacement ne sera pas pris en charge par l’Assurance Maladie mais l’acte le sera.

L’infirmièr(e) appliquera si nécessaire les majorations pour tarifs de nuit, ou de dimanche et éventuellement un dépassement pour exigence particulière.

Comment trouver un(e) infirmier(e) à domicile ?

Vous pouvez librement choisir un(e) infirmier(e) libéral(e) ou un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) qui sont en général gérés par des associations, des fondations, des mutuelles ou des structures publiques.

Choisissez un professionnel qui pratique dans votre secteur d’habitation. En effet, la plupart des infirmièr(e)s se sectorisent pour mieux organiser leurs tournées de soins.

  • Si vous sortez d’une hospitalisation, le médecin qui vous a suivi peut vous donner une liste d’infirmièr(e)s qui pratiquent à domicile.
  • Vous pouvez également interroger votre médecin traitant.
  • Renseignez-vous au bureau d’aide sociale, à la mairie de l’habitation qui sera visitée.
  • Contactez un SSIAD près du domicile à visiter (consultez l’annuaire sanitaire et social ici).
  • Enfin, fiez-vous au bouche à oreille du voisinage, aux conseils de votre pharmacien…

 

Opticiens à domicile

L’offre des opticiens à domicile explose un peu partout en France, et pour beaucoup de personnes en perte d’autonomie, c’est une bonne chose. Cependant pour bénéficier des services d’un opticien qui se déplace à domicile, il n’est pas nécessaire de justifier médicalement d’un déficit de mobilité. C’est une prestation ouverte à tous, petits et grands, en pleine santé ou non…

Le véritable problème est que ce service est malgré tout dépendant des visites préalablement effectuées par les patients chez l’ophtalmologiste, qui est le seul à pouvoir délivrer l’ordonnance pour la correction des verres.

Les opticiens, qu’ils pratiquent en boutiques ou à domicile, sont habilités à adapter la correction pour un nouvel équipement optique si l’ordonnance date de moins de 3 ans, mais au-delà, il faut retourner voir un ophtalmologiste. Or dans certaines régions de France, il peut y avoir jusqu’à 1 an d’attente…

Bien souvent les personnes âgées ou handicapées ne prennent même plus la peine de faire vérifier leur vue. Dans de tels cas, l’offre des opticiens, si adaptée soit-elle aux personnes isolées ou en perte de mobilité, ne leur sera pas utile malheureusement…

Mon opticien vient chez moi !

Entretien avec Romain Heyman, opticien dans la région d’Amiens.

Il peut arriver que certains opticiens offrent un service à domicile à leurs clients. C’est le cas de Romain Heyman, qui a une boutique en ville et se déplace à domicile également sur demande.

« Les clients qui me demandent de venir les voir ont souvent une perte de mobilité, ils sont âgés ou handicapés », précise Monsieur Heyman.

Ainsi effectue t-il quelques visites, le lundi le plus souvent, lorsque sa boutique est fermée. Il s’est parfaitement équipé pour ce service, et a réussi quasiment à « déplacer le magasin », comme il le dit. En effet, il emporte avec lui entre 50 et 100 montures, le matériel nécessaire pour vérifier la correction, et même le terminal pour passer la carte Vitale ! Il s’occupe ainsi de la prise en charge des remboursements exactement comme il le ferait en boutique.

Il propose les mêmes montures qu’en magasin, c’est-à-dire des marques « grand public » et créateurs. Il assure ensuite la livraison (sous 10 jours environ) et le Service Après Vente gratuit dans les mêmes conditions qu’en boutique, sans facturer de frais pour les déplacements. En revanche, à domicile, il ne propose pas les montures « discount » qu’il peut avoir en magasin.

En ce qui concerne les prix, il constate que le prix du panier moyen pour un équipement complet en verres progressifs en magasin est de 400 €, et plutôt 500 € à domicile.

L’option réseau d’opticiens

Entretien avec Matthieu Gerber, Fondateur et PDG de la société « Les Opticiens Mobiles »

Matthieu Gerber, ancien de chez Essilor s’y connaissait en verres… C’est ainsi qu’il a décidé de monter une société, baptisé “Les Opticiens Mobiles”, à travers laquelle il fédère un réseau d’opticiens, tous professionnels diplômés, enregistrés auprès de l’Agence régionale de santé.

Ils s’engagent tous à suivre les prix fixes proposés par le réseau.

Pour l’instant “Les Opticiens Mobiles” pratiquent en Rhône-Alpes, dans le Centre, la région de Rennes et la Bretagne ainsi que dans les Pays de Loire, mais le but est de s’étendre sur toute la France avec 350 opticiens d’ici à fin 2016.

La différence avec un opticien indépendant, c’est que “Les Opticiens Mobiles” proposent tous les mêmes produits, et s’alignent tous sur la même qualité de services et les mêmes tarifs. Les montures proposées ne sont pas des marques « grand public » mais les propres marques du réseau, avec une petite centaine de modèles qui suivent les tendances du moment et des nouveautés tous les 4 à 6 mois.

Matthieu Gerber annonce des prix moins chers que ceux du marché marché à qualité égale car l’entreprise dispose de son propre laboratoire de fabrication de verres et se passe donc d’intermédiaires. Un équipement complet en verres progressifs coûte 299 € chez “Les Opticiens Mobiles” (contre 589 €, prix moyen constaté pour un équipement en verres progressifs – Sources GFK 2012 et UFC Que Choisir Avril 2013).

Comme une prestation en boutique, “Les Opticiens Mobiles” vérifient et adaptent la correction le cas échéant (si l’ordonnance date de moins de 3 ans), vous aident à choisir la monture et les verres, et bien entendu établissent un devis valable 1 mois, avant de vous décider.

La prise en charge par l’Assurance Maladie et les mutuelles se fait dans les mêmes conditions que chez un opticien classique.

Côté pratique… La prise de rendez-vous peut se faire en ligne ou par téléphone avec une réponse dans les 24 heures, un rendez-vous qui peut avoir lieu chez vous, au bureau, en maison de retraite, sur votre lieu de vacances… La livraison également se fait où vous voulez, sous une dizaine de jours, et les équipements sont garantis 2 ans.

 

En savoir plus :

Soins à domicile – Volet 1 : médecins, dentistes et kinés

Retrouvez quelques indications sur l’hygiène lors des soins à domicile dans notre article sur Hygiène et cabinet médical.

Les Opticiens Mobiles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier