Stop à la dénutrition! Alerte du Collectif de lutte contre la dénutrition

Le Collectif de lutte contre la dénutrition (CLD) vient de lancer courant octobre un manifeste rassemblant 10 propositions pour endiguer la dénutrition qui, selon les statistiques rassemblées par le Collectif, toucherait 2 millions de personnes aujourd’hui en France. Fondé en début de l’année 2016 à l’initiative du Professeur Éric Fontaine, Président de la Société francophone de nutrition clinique et métabolisme (SFNEP), le Collectif appelle les citoyens à la signature de ce Manifeste.

Qu’est-ce que la dénutrition ?

On parle de dénutrition quand un malade ou une personne fragile a des apports alimentaires insuffisants par rapport à ses besoins. La dénutrition se définit par un indice de masse corporelle (IMC) au-dessous des courbes minimales des carnets de santé, et par une perte de poids involontaire de plus de 5 % en un mois ou de plus de 10% en six mois.

Chiffres-clés dénutrition

Parmi les cas classiques de dénutrition, figurent une personne âgée qui ne mange plus assez de protéines par perte du goût, un malade sous chimiothérapie qui ne mange pas assez à cause des nausées ou un patient atteint d’Alzheimer qui oublie de s’alimenter.

Des chiffres clés relatifs à la dénutrition sont donnés sur le site Internet du Collectif, parmi lesquels :

  • 40 % des personnes âgées sont hospitalisées pour dénutrition ;
  • 50 % des personnes âgées hospitalisées sont dénutries ;
  • la dénutrition touche 1 enfant sur 10 hospitalisé ;
  • 40 % des malades cancéreux sont dénutris, les malades d’Alzheimer le sont dans les mêmes proportions.

Or « lorsqu’on est malade, notre corps a besoin d’énergie, faute de quoi la maladie peut être fatale ». La dénutrition complique la pathologie préexistante, chronique ou aigüe et peut affecter gravement le pronostic des personnes malades.

Agir concrètement contre la dénutrition

Lourde de conséquences, la dénutrition favorise le développement d’infections et de complications postopératoires, retarde la guérison, augmente la durée des hospitalisations, est responsable de chutes chez la personne âgée et peut conduire à la mort.

Bien que des solutions existent si rien n’est fait pour lutter contre la dénutrition, la situation risque de s’aggraver avec l’évolution démographique des personnes de plus de 60 ans et l’augmentation des pathologies chroniques, alerte le Collectif.

Parce que cette situation est inacceptable et qu’il est urgent d’agir, soutenez le Collectif de lutte contre la dénutrition en signant son Manifeste, pour que demain la France s’engage à mettre fin au fléau.

Les propositions du manifeste de lutte contre la dénutrition sont les suivantes :

  1. Faire de la dénutrition la Grande Cause nationale du prochain quinquennat
  2. Lancer un Plan de lutte contre la dénutrition2018-2021 pour enrayer la progression de la maladie et faire face à ses conséquences médicales, sociales et économiques
  3. Se fixer pour objectif Zéro personne âgée tuée par la dénutrition
  4. Nourrir correctement 100 % des patients malades
  5. Peser 100 % des patients dénutris de l’hôpital jusqu’à leur domicile
  6. Imposer la présence d’un médecin nutritionniste et de 10 diététiciens pour 600 lits d’hôpital
  7. Doter les établissements de soins d’un référent dénutrition
  8. Créer un Comité national de vigilance chez l’enfant permettant un meilleur accompagnement vers la guérison
  9. Former les futurs médecins, le personnel médical et soignant, les professionnels de santé ainsi que les malades, leurs proches et les aidants au risque nutritionnel
  10. Prendre soin de chacun en valorisant le goût et le plaisir

Le manifeste est disponible sur le site www.luttecontreladenutrition.fr

 

Le CLD rassemble de nombreux acteurs de la société civile venant d’horizons différents : des associations de patients, des aidants, des proches et usagers des établissements de santé, des professionnels de santé (médecins, diététiciens, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, pharmaciens), des anthropologues, des sociologues, des philosophes, des économistes, des gestionnaires, des acteurs de l’économie sociale et solidaire et de la nutrition clinique, des personnalités religieuses et politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier