Brève sur le lancement du portail Pour les Personnes âgées

« Pour les personnes âgées » : un portail aidant !

Le Ministère de la Santé et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ont lancé début juin le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr. Ce site ambitionne d’aider le public à s’y retrouver dans la jungle des dispositifs d’aides aux personnes âgées en perte d’autonomie.

La perte d’autonomie ne doit pas être un parcours du combattant

Le portail « Pour les personnes âgées » s’adresse aux 20 % de personnes de plus de 85 ans en perte d’autonomie et aux 4,3 millions de Français qui aident un proche âgé à vivre à domicile.

Outre des informations sur les aides existantes (allocations, hébergement, démarches, droits…), vous y trouverez des réponses concrètes aux besoins les plus courants : aides à domicile, comment choisir une maison de retraite, vivre à domicile avec la maladie d’Alzheimer, etc.

Le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr propose notamment des vidéos explicatives pour illustrer concrètement les démarches à réaliser pour obtenir des aides ou résoudre des situations de perte d’autonomie (« Etre aidé à domicile », « Chercher un hébergement temporaire », par exemple).

Autre outil utile : un annuaire de 10 000 structures – établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), services de soins à domicile (SSIAD, SPASAD), points d’informations et de conseils (CLIC).

Un simulateur pour l’hébergement en EHPAD

Pour les hébergements en EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), ces maisons de retraite médicalisées, le portail a mis en place un simulateur qui permet d’estimer le montant mensuel du reste-à-charge, après déduction de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) et des aides au logement.

Une plateforme téléphonique d’information et d’orientation

Si certaines personnes veulent bénéficier des informations de ce portail national sans passer par Internet, elles peuvent joindre des télé-conseillers du lundi au vendredi de 9h à 18h, au 0820 10 39 39 (0,15 € TTC la minute).

Interview de Sylvain Denis, Vice-président du Conseil de la CNSA où il représente le collège des associations œuvrant au niveau national pour les personnes âgées en tant que Président de la Fédération nationale des associations de retraités et préretraités (FNAR).

66 Millions d’Impatients – Qu’apporte ce nouveau portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr ?

Sylvain Denis : Son intérêt, c’est qu’il soit public, officiel. Les Caisses de retraites, les départements et le ministère en charge de la santé y ont participé, au même titre que de nombreux autres acteurs dont des associations qui ont été associées à son développement. Cette démarche participative est importante. Pourquoi, ça l’est ? Car il se développe des tas de comparateurs de maisons de retraites, de sites pour les personnes âgées, aux méthodes plus que douteuses et qui n’apportent pas la garantie d’un traitement de l’information assez objectivé et exhaustif qu’on a cherché à atteindre avec ce portail.

66 Millions d’Impatients – Quelle a été l’implication des acteurs associatifs dans la construction de ce portail ?

Sylvain Denis : L’implication des acteurs associatifs s’est faite au même titre que celle des autres acteurs. La CNSA rassemble en effet des associations dans le champ du médico-social comme l’Uniopss (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux), des collèges d’associations de personnes âgées ou qui interviennent pour les personnes âgées, et du handicap. Il y a également une présence importante des départements.

Le Conseil de la CNSA est donc assez diversifié. Tous ont été impliqués dans l’élaboration du portail. Il y a eu un comité de rédaction qui s’est réuni toutes les 6 semaines pendant un an, comité composé des tous les représentants (syndicats, acteurs associatifs, départements, etc.).

Certains ont exprimé leurs réticences, notamment – c’est mon cas – à l’égard des comparateurs de prix entre les établissements, mais en même temps c’était une demande des gens et il fallait en tenir compte. En définitive, c’est un calculateur du reste à charge en Ehpad qui est proposé sur le portail.

Le comparateur a été annoncé un peu tôt par la ministre, car il n’a pas été retenu pour l’instant. C’était compliqué de maintenir ce module. Car comparer les tarifs de quoi ? Un groupe travaille depuis un an sur le sujet pour déterminer quels tarifs comparer ; certains voudraient, par exemple, que la qualité soit prise en compte. Mais comment et sur quels critères évaluer réellement la qualité des maisons de retraite ?

Pour l’instant, le portail fournit des fiches sur les Ehpad. S’il y a des plaintes de la part des usagers, elles remonteront. L’idée, c’est que les gens contribuent au portail.

66 Millions d’Impatients – Voyez-vous déjà des améliorations à apporter au site ?

Sylvain Denis : Les informations qu’il contient sont pertinentes. Certaines erreurs peuvent demeurer, des améliorations seront apportées au fil du temps et les erreurs corrigées. Il suffit que les internautes les signalent et des améliorations seront apportées. La CNSA est une structure très ouverte, à l’écoute. Pour conclure, je dirais que ce portail est évolutif, que son lancement est une première étape qui s’inscrit dans une démarche positive pour les usagers !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier