Un manuel pour prévenir les risques physiques chez les aidants

Les chiffres font état de plus de 11 millions d’aidants en France. Cela veut donc dire que cela concerne ou concernera beaucoup d’entre nous à un moment donné de nos vies, au mieux pour une période transitoire. Pour certains cependant, il s’agit d’une mission qui peut durer une grande partie de leur vie, à des âges parfois où leur propre santé décline.

Dans l’ensemble, les aidants s’accordent trop peu de répit et ne prennent pas toujours assez soin d’eux-mêmes. Le baromètre des aidants 2020 par BVA/Fondation April indique que 27% des aidants culpabilisent à l’idée de prendre du temps pour eux, et que dans le même temps, 25% des aidants souffrent de fatigue physique.

Ce constat alimente la réflexion de Marc Ventura, kinésithérapeute, sur le peu de ressources mises à disposition des aidants en matière de prévention des risques physiques. C’est pourquoi il a profité du confinement et de l’arrêt des formations qu’ils dispensent d’ordinaire sur ce sujet pour écrire un ouvrage à destination du grand public.

66 Millions d’Impatients : Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Marc Ventura : Je suis kinésithérapeute de formation et ces dernières années j’ai été formateur notamment auprès de soignants, afin de prévenir les risques liés aux manutentions de personnes. Cela a ouvert cette réflexion autour des problématiques similaires que pouvaient rencontrer les aidants familiaux et également les aidants professionnels à domicile, qui sont dans l’ensemble, moins bien formés et informés sur le sujet que les soignants.

Ce manque de formation pour les aidants à domicile est d’autant plus dommageable qu’ils ne sont pas forcément équipés avec du matériel adéquat et n’ont pas toujours des logements adaptés à la situation qu’ils traversent. En outre, il y a des facteurs psychologiques qui entrent en ligne de compte, puisque l’on est proche, voire très proche, des gens que l’on aide et que l’on ne parvient pas toujours à mettre des limites pour s’accorder du repos. Enfin, plus de la moitié des aidants ont plus de 50 ans et vieillissent bien sûr aux côtés de la personne aidée, en oubliant trop souvent de prendre soin de leur propre santé.

Le livre est très imagé et explique chaque étape des gestes que les aidants sont amenés à réaliser…

Effectivement, nous avons travaillé avec beaucoup de dessins et un langage simple pour être accessible au plus grand nombre. Il n’est pas ici question d’une transposition d’une formation à destination de professionnels soignants, mais bel et bien d’un ouvrage destiné au grand public. 12 situations, qui reviennent régulièrement dans les gestes des aidants à domicile comme le retournement, le rehaussement, le transfert, y sont déclinées en « fiches de manutention », toutes en image.

En outre, j’ai tenu, non pas à imposer des manières de faire strictes, mais d’expliquer plutôt pourquoi il est préférable de faire certains gestes d’une certaine façon. Pour ce faire, j’ai mis en avant quelques rappels anatomiques. Chacun peut ainsi s’approprier les conseils en fonction de sa propre anatomie, de ses propres possibilités, d’autant qu’il n’y a évidemment pas une seule et unique solution en fonction des problématiques abordées. Par exemple, j’explique qu’il est préférable de fléchir les genoux avant de se pencher pour porter une charge, afin de garder la colonne vertébrale droite pour mieux la protéger. Cependant certaines personnes avec des problèmes de genoux auront du mal à le faire. Elles pourront alors trouver une manière de compenser en gardant bien en tête que le principal est de maintenir sa colonne bien droite, voire de creuser le dos au niveau des lombaires pour que les disques restent en place et prévenir ainsi un risque de hernie.

Vous abordez également des situations qui nécessitent du matériel médical

En effet, dans le livre, il y a des astuces finalement assez simples à appliquer au quotidien pour « s’économiser » mais aussi des conseils pour des manipulations plus complexes, avec du matériel médical. Les matériels que j’évoque dans le livre, comme les lits médicalisés ou les outils de transfert, sont cependant désormais assez répandus à domicile. Il était d’ailleurs grand temps que la mise à disposition de ce type de matériel médical soit facilitée car sans cela, les conditions de vie des aidants et des aidés sont très difficiles. Encore faut-il effectivement savoir s’en servir. On peut noter au passage que trop souvent, les aidants tardent à commander ces matériels en se disant qu’ils n’en ont pas encore besoin, au risque de s’épuiser ou de se blesser. Il ne faut vraiment pas hésiter à demander rapidement du matériel médical pour le domicile si nécessaire, même si c’est pour une courte période finalement. L’idéal serait que chaque aidant puisse bénéficier de la visite d’un ergothérapeute à domicile pour évaluer les besoins des aidés et des aidants. Une personne extérieure, qui n’est pas forcément là pour remplacer l’aidant mais au moins pour dispenser des conseils, est souvent indispensable. Il est vrai que ce n’est pas évident pour les aidants d’accepter de déléguer certains postes. La toilette par exemple est une opération très physique et les aidants mettent parfois du temps à demander l’aide d’un professionnel pour s’en occuper.

Comment s’approprier ce livre qui donne finalement beaucoup d’informations d’un seul coup ?

Le premier chapitre qui explique pourquoi et comment protéger certaines parties de son corps, le dos et les épaules notamment, permet de poser les bases. Pour la suite, on s’intéressera plus particulièrement, parmi les 12 situations que je développe, à celles qui sont les plus pertinentes pour chacun. Au début, il s’agit d’y aller doucement et d’appliquer les conseils, petit à petit. On se concentre les premières fois sur la position du dos, puis sur la position des mains, etc. C’est effectivement difficile de penser d’emblée à tout, surtout lorsque l’on a pris des mauvaises habitudes, parfois depuis plusieurs années.

À l’occasion de la sortie de son premier « Mag des Aidants : le magazine vidéo des aidants familiaux de l’Aude et d’ailleurs », l’UDAF de l’Aude a justement choisi de parler des gestes de transfert et de manutention.

Pour ce faire, l’équipe du Mag des Aidants a profité de la sortie du livre de Marc Ventura, pour aller le présenter à Nathalie, en situation de handicap et à sa famille. Dans un premier épisode du Mag, ils ont tenté d’appliquer les conseils du livre avec le soutien d’une ergothérapeute de l’APF France Handicap de l’Aude. Dans un deuxième épisode, Marc Ventura a ensuite commenté les images du premier volet pour ajuster les conseils prodigués dans son livre.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Logo les jeudis France Asso SantéLogo Santé Info Droits

Partager sur

Copier le lien

Copier